Filtrer son eau grise (DIY)

Nous voilà à la réflexion d’installer un système de récupération des eaux de pluie (la partie simple), et de recyclage des eaux grises pour le potager (la partie compliquée que nous allons vous expliquer). Ceci pour des raisons non pas seulement pratiques, mais aussi écologiques, et évidemment un défi personnel de plus à relever :). Rappel : les eaux grises ne comprennent pas celles des toilettes (eaux noires).

Un système complexe et peu facile à mettre en place soi-même.

Nos eaux grises ont toujours été directement rejetées dans la terre une fois sorties de la maison (produits écologiques). Il n’est donc pas difficile de rediriger ces eaux dans un filtre qui permettrait de ne pas gaspiller et ainsi satisfaire notre jardin sans gros efforts. Malheureusement la réalité est toute autre. Après seulement quelques heures, les bactéries se multiplient, créant ainsi quelques problèmes. Donc à moins de réutiliser tout de suite ces eaux, celles-ci doivent être traitées.

Si vous cherchez un produit clé en main certifié, économique et vous garantissant zéro risque, vous pourriez certainement attendre jusqu’au siècle prochain ;). Ce genre de système serait onéreux, complexe, et sans garantie de satisfaire vos besoins. Soyez comme nous, de mauvais citoyens qui tentent des choses par eux même pour faire avancer le monde 🙂 . L’essentiel c’est d’aller chercher les informations !

Que faire alors ?

Réutiliser ses eaux grises ne devraient pas avoir un impact sur les fruits et légumes qui poussent assez loin du sol (les racines ont un système complexe de transformation). En réutilisant tout de suite ces eaux pour ce type de plantes (goutte à goutte ou seau à la main ^^), les complications sont quasiment nulles.

Bien évidemment pour être sûr de ne pas contaminer votre potager et certainement vous-même, nous vous invitons à n’utiliser que des produits écologiques en tout temps. Attention aux produits chimiques dits « biodégradables », qui prennent souvent du temps à dissiper les éléments dont nous pouvons difficilement aujourd’hui dire qu’ils sont tous sans dangers.

Il vous reste la solution simple et efficace du seau : prenez l’eau de votre bain, de votre évier ou lavabo. Rejetez la dans votre toilette pour ne plus tirer la chasse, dans votre machine à laver (ouverture sur le dessus) avant de la lancer, ou dans votre jardin.

Des solutions testées à reproduire

Nous sommes nous même dans une phase de tests. Mais si vous réfléchissez à votre affaire, il ne devrait pas y avoir de souci. Voici quelques idées inspirantes qui semblent fonctionner pour certains (nous aurions aimé vous trouver des schémas…) :

  • Filtre de paille et goutte à goutte : Redirigez vos tuyaux d’évacuation vers un réservoir de 50 litres rempli de paille. Celle-ci permet de filtrer les impuretés et doit être changées deux fois par an. Mettez un filtre à la sortie (pour ne pas boucher l’évacuation), ainsi qu’une vanne si vous souhaitez accumuler et redistribuer plus tard dans la journée. Ce réservoir va permettre d’alimenter directement votre jardin via des tuyaux percés de toute part.
  • Filtre au charbon : utilisé pour l’eau de rivière (lien)filtre-eau
  • Seau prêt à utiliser : Voici une méthode dont le but est de filtrer avec plusieurs couches successives comme le principe du filtre à charbon. Percer un trou de 1 1/2 pouce dans le fond d’un seau, près d’un côté. Percer de petits trous autour d’une extrémité d’un tuyau de raccord de 1 1/2 pouce et l’insérer dans le seau. Verser du gravier pré-lavé pour qu’il atteigne le niveau du tuyau. Le reste est une succession de 3 filtres Koi (de bassin) + 1 couche de sable (4 pouces), chaque couche intercalée par une serviette éponge. Il suffira de verser les eaux usées dans le seau et les récupérer en sortie.
  • Bassin (phytoépuration) : Il s’agit à notre avis de la meilleure méthode, mais aussi la plus longue à réaliser. Une succession de bassins filtrant au fur et à mesure les impuretés. Le lien vers lequel je vous renvoie est bien détaillé si vous voulez vous aventurer dans cette aventure plus complexe. Ce que nous ne manquerons pas de faire dans les années à venir 🙂roseaux1

PS : à moins d’avoir de bons voisins, et d’aimer jouer avec les règles, pensez toutefois à regarder les règlements municipaux 😉

Pour plus d’informations, on m’a partagé le site eautarcie qui parle de tous les aspects du recyclage de l’eau, toilette à compost, etc.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :